Skip links

Du XIXe à nos jours: l’évolution de l’aménagement des bureaux

L’aménagement des bureaux a bien changé depuis la fin du XIXe siècle. Passant de bureaux standardisés sous l’influence du taylorisme à des bureaux favorisant la qualité de vie au travail. Dans cet article, Mood Office revient rapidement sur certaines étapes de cette évolution.

Un aménagement rationalisé et standardisé

La fin XIXe et le début XXe marquent l’époque du taylorisme et de la rationalisation du travail: la recherche continue de gain de temps, de productivité, donne place à des bureaux bien impersonnels. La division du travail est visible même dans les bureaux. Les employés sont disposés en lignes et l’électricité leur permet de travailler plus longtemps. A l’époque les activités administratives étaient vues comme improductives. De ce fait, les bureaux étaient mal agencés, mal éclairés. Seuls les cadres dirigeants du haut de la pyramide hiérarchique pouvaient prétendre à un bureau plus personnel.

Les premiers immeubles dédiés aux activités administratives apparaissent à la fin du XIXe siècle. Certaines innovations plutôt pratiques comme l’air conditionné et les murs isolants du bruit ont également été créées à cette époque, améliorant quelque peu la qualité de vie au travail des employés. Si ces immeubles sont à l’époque très utilisés à Londres, New York ou Chicago, les français restent encore longtemps dans des appartements reconvertis en bureaux. Il faudra attendre les années 1970 pour voir les premières tours de bureaux apparaitre en France

Le bureau paysager

Bureau paysager

Après la seconde guerre mondiale, dans les années 1950-60 De réels changements dans l’aménagement de bureaux ont eu lieu. L’équipe Quiborner Team imagine en 1959 un espace de bureaux totalement ouvert où les seules cloisons apparentes étaient des plantes. Cet aménagement devait permettre à l’information de circuler plus rapidement entre les collaborateurs de l’entreprise.

Un modèle critiqué

Le bureau paysager a très vite montré ses limites: environnement de travail trop bruyant, source de stress ainsi qu’une impression d’être constamment surveillé. 

Aujourd’hui encore, de nombreuses entreprises optent pour le choix de l’open space. Il faut savoir que si cet aménagement peut apporter de nombreux avantages (loyer moins cher, travail d’équipe, amélioration de la réactivité, etc.) de nombreuses conditions sont à respecter pour que cette organisation soit efficace et permette aux collaborateurs d’être productifs. (Vous voulez en savoir plus ? allez lire cet article)

Aménagement de bureau: de nouvelles professions

À partir des années 1970 aux Etats-Unis et quelques années plus tard dans les pays européens, naissent de nouvelles professions, spécialisées dans l’aménagement d’entreprises tertiaires. C’est l’époque où se multiplient les salons professionnels du mobilier de bureaux. Une plus grande importance est données à l’aménagement des espaces de travail, en quête de créativité, d’échange d’idées et d’amélioration de la productivité. On cherche à faire évoluer les collaborateurs dans un cadre qui leur permettra de s’épanouir.

Les “cubicles” de Miller

Dans le but de mieux organiser le travail dans des espaces de bureaux non cloisonnés et de contrer les inconvénients de cette organisation, certains acteurs ont cherché des solutions. Par exemple, Herman Miller a imaginé une solution de bureaux à la fois ouverts et fermés, entouré de trois cloisons à mi hauteur. Des « champs » de cubes apparaissent ainsi. Ce modèle a cependant souvent été critiqué pour son côté standardisé et monotone. D’ailleurs, une étude de l’université d’Harvard publiée en 2018 a mis en évidence que ce type d’agencement diminuait fortement les interactions entre collègues.

Un modèle plus souple

Avec le temps l’organisation des entreprises a évolué, l’apparition et le développement de la hiérarchie intermédiaire ont rendu nécessaire un aménagement plus souple des espaces de bureaux pour satisfaire les besoins d’équipes semi-autonomes. Fin des années 1970, années 1980, on aménage les bureaux en créant des espaces offrants des services spécifiques (photocopie, salle de réunion, zone de calme, etc.)

Les bureaux: notre deuxième maison 

Aujourd’hui une grande importance est donnée à la qualité de vie au travail et de nombreuses entreprises optent pour des bureaux personnalisés et pour certains insolites afin de donner envie à leurs collaborateurs d’y rester plus longtemps en améliorant leur bien-être. . L’aménagement des bureaux est devenu un réel élément marketing pour les entreprises qui utilisent leur agencement afin d’attirer de nouveaux talents

L’aménagement des bureaux est en constante évolution, l’évolution de l’organisation du travail impose ces changements. Par exemple le télétravail se développant de plus en plus (allez voir notre article sur le nomadisme digital), l’aménagement des bureaux doit être pensé différemment. De nouveaux concepts comme le Desk Sharing (partage de bureau) et le Hot Desking (bureau nomade, n’attribuer aucun bureau de façon nominative) et d’autres encore apparaissent.

De nombreuses façons de penser l’aménagement des bureaux existent, et toutes ne conviennent pas à chaque entreprise. Chez Mood Office nous pensons qu’il est important pour les collaborateurs d’une entreprise d’évoluer dans un espace dans lequel ils se sentent bien et qui correspond à leurs activités. C’est pourquoi nous proposons un service sur mesure afin de nous adapter aux besoins de nos clients.