Skip links

Les millenials et le travail

L’arrivée des millenials sur le marché du travail a bouleversé les codes. En effet, c’est le plus grand renouvellement générationnel de l’histoire ! Beaucoup de choses ont été dites sur eux, ils seraient individualistes, impatients, ultra-connectés,… Mais attention aux clichés. Sont-ils si différents des précédentes générations ? Mood Office fait le point sur les millenials et le travail. 

Qui sont les millenials ? 

Commençons par le début. Les millenials sont nés entre 1980 et 2000. Le profil du millenial est celui d’un jeune accro aux technologies, concerné par les enjeux environnementaux et intéressé par l’économie collaborative. Il est essentiel que les dirigeants d’entreprise comprennent un peu mieux les attentes de cette génération pour être sûrs d’attirer et de garder ces talents. Ils se renseignent sur les entreprises en quelques clics pour découvrir leurs valeurs et faiblesses. C’est ainsi qu’ils se font un avis pour savoir si une entreprise leur correspond. 

Il est donc important pour les entreprises d’avoir une présence en ligne maîtrisée. Cela passe par un site web bien renseigné et des réseaux sociaux actifs. Pour attirer des millenials, une entreprise doit prendre en compte l’environnement de travail, le management mais aussi leurs pratiques de manière générale. 

Ce qu’ils veulent dans leur vie professionnelle

S’il y a bien une chose qui revient dans la bouche des millenials c’est la recherche d’un métier qui a du sens. Le fameux métro-boulot-dodo ne les intéresse pas. Ils ont vu leurs parents travailler énormément et ce n’est pas ce qui les attire. De plus, ils ne comptent pas sur le système de retraite. C’est pourquoi leur recherche principale est celle de l’équipe vie professionnelle / vie personnelle. Ils souhaitent s’épanouir dans leur travail sans que celui-ci ne représente toute leur vie. 

Rappelons-nous tout de même qu’ils ne sont pas les seuls à remettre ce système en cause. On voit de plus en plus de reconversions professionnelles à tous les âges. On note que les millenials pourraient changer 8 à 10 fois de métier dans leur vie. Voilà qui laisse un grand champ de possibles. 

Une autre façon de travailler

Ne croyez pas pour autant qu’ils soient paresseux. Une fois intégrés à une entreprise, les millenials s’investissent énormément. De plus, ils ont une grande capacité d’adaptation et de mobilité. Ainsi, ils sont capables de travailler n’importe où : cafés, espaces de co-working, open space et même chez eux. Cela a sûrement à voir avec le grand nombre d’échanges universitaires. Rares sont les étudiants qui ne passent pas au moins un semestre à l’étranger. C’est une génération plus libre mais cela ne les empêche pas d’aimer le travail en équipe. 

Leur besoin de mobilité transparaît aussi dans leur « plan de carrière ». Si vous souhaitez garder les millenials dans votre entreprise, il faut leur proposer des opportunités d’évolution. Ils n’attendront pas 10 ans avant de voir l’échelon supérieur. La routine est bien ce qui les effraie le plus. Ils ont besoin d’être stimulés à travers une multiplication et une diversification de leurs missions. Ils veulent être passionnés par ce qu’ils font et ne pas voir leur travail uniquement comme nécessité financière.

Les valeurs avant tout

Pour attirer les millenials, une entreprise doit être en adéquation avec ses valeurs. Ils veulent travailler dans une structure engagée. Ils sont particulièrement concernés par les grandes causes et en particulier par l’environnement. En rupture avec l’héritage des générations précédentes, ils tiennent à la responsabilité des entreprises.

Avoir une politique RSE (Responsabilité Sociale ou Sociétale des Entreprises) est absolument essentiel de nos jours. Ainsi, un sondage de 2016 faisait apparaître que 46% des millenials considèrent la RSE comme un facteur déterminant dans le choix d’un employeur. Une génération aussi concernée par son avenir que l’avenir de la planète n’est donc pas égoïste. En appréhendant ainsi tous ces enjeux, elle comprend l’intérêt et la responsabilité de l’humain au sein de l’entreprise. 

La fin de la hiérarchie ? 

Nombreux sont les employeurs qui pensent que les millenials ont un problème avec l’autorité et la hiérarchie. C’est pourtant un grand malentendu. Ils attendent de la transparence et une communication importante grâce au digital. Les rapports d’autorité compliqués sont souvent liés à un sentiment de manque de légitimité ou de pédagogie de leur supérieur. Pour réaliser une mission, les millenials ont besoin de connaître son but, de voir plus large. Ils respectent donc l’expérience et la capacité à manager efficacement. 

Ils souhaitent évoluer et occuper une place stratégique au sein de l’entreprise. En effet, ils ont une réelle volonté à participer ou même lancer des projets. Ils veulent comprendre pourquoi et aussi pouvoir donner leur avis. Cela peut apparaître comme déroutants pour les générations précédentes mais c’est un vent de fraîcheur qui souffle dans les open spaces. 

Beaucoup de millenials ont du mal à trouver des entreprises en adéquation avec leurs valeurs. C’est pourquoi on voit un réel essor dans l’entrepreneuriat. Le risque et l’échec ne sont plus dévalorisés comme par le passé. Si le métier qu’ils veulent faire n’existe pas, ils le créent ! Sachez enfin que l’espace de travail est un élément important pour grand nombre de millenials. Et si vous emménagiez dans un bureau Mood Office ?